AGC Glass Europe annonce une nouvelle gamme de verres float à empreinte carbone réduite


Soucieux de contribuer à un avenir soutenable et durable, AGC Glass Europe s’efforce constamment de réduire l’impact environnemental de ses processus de production. Dans le cadre de sa Feuille de route vers la neutralité carbone, le Groupe vient d’annoncer qu’il lancera d’ici la fin 2022 la production d’une gamme de verres float à empreinte carbone nettement réduite, à moins de 7 kg de CO2 par m2 de verre clair (épaisseur 4 mm). 
Cette amélioration permettra à AGC – l’un des plus grands producteurs de verre plat au monde – de réduire de plus de 40% (1)  les émissions de carbone du processus de production de ce verre float.    

Pour parvenir à une production de verre carboneutre d’ici 2050, tous les éléments de la chaîne de valeur sont à prendre en considération : la décarbonisation du processus de production du verre proprement dit, mais aussi l’élimination des émissions de CO2 en amont, dans la chaîne d’approvisionnement, ainsi que des autres émissions indirectes. S’attaquant à l’ensemble des émissions dans la chaîne de valeur, AGC est aujourd’hui en mesure d’annoncer une première grande avancée sur son trajet vers la neutralité carbone grâce au lancement, fin 2022, d’une nouvelle gamme de verres float à moindre empreinte carbone. 

Une approche holistique pour la production de verre bas carbone

AGC adopte une approche holistique de la durabilité pour produire du verre bas carbone :

  1. Approvisionnement durable en matières premières
  2. Utilisation de fours de fusion à haute efficacité
  3. Usage accru du groisil (verre recyclé)
  4. Recours aux énergies vertes
  5. Optimisation du transport entre les sites du Groupe pour les traitements de finition 
  6. Optimisation du transport des produits finis

Application de l’approche holistique pour une première production bas carbone à Moustier

L’usine de production d’AGC Glass Europe à Moustier en Belgique sera le premier site AGC à produire du verre bas carbone, après avoir opéré une conversion réussie en vue de répondre aux conditions rigoureuses qui sont nécessaires pour cela. De plus, la localisation de l’usine de Moustier la met en situation idéale pour un approvisionnement en matières premières durables et constitue un atout stratégique pour assurer une livraison aux clients dans des conditions optimales de durabilité. 

1. Approvisionnement durable en matières premières
Moustier, l’usine historique de production de verre float d’AGC en Europe continentale, bénéficie notamment de la disponibilité locale d’un sable très pur, ne nécessitant qu’un traitement léger avant de pouvoir être utilisé pour la production de verre float. Depuis plusieurs années, 75 % de ses matières premières – non seulement le sable, mais aussi d’autres matières premières – sont transportées par péniches jusqu’à l’usine située le long de la rivière de la Sambre pour y être déchargées sur le site même. 

Le carbonate de sodium est une matière première essentielle pour la fabrication du verre en raison de sa capacité à réduire la température de fusion de l’ingrédient principal, le sable. L’empreinte CO2 du carbonate de sodium varie considérablement selon le procédé utilisé pour sa production. Pour la fabrication de verre bas carbone, l’usine de Moustier aura recours à du carbonate de sodium ayant une faible empreinte carbone.

2. Utilisation de fours de fusion à haute efficacité 
L’un des fours de Moustier tire déjà parti d’améliorations apportées lors d’une récente réparation à froid (les fours de fusion font l’objet d’une révision générale tous les 15 à 18 ans), par l’intégration de nouvelles technologies telles que l’électro-boosting, qui recourt à l’énergie électrique pour la fusion du sable et permet ainsi de réduire la dépendance vis-à-vis du gaz naturel importé. Ce processus de production novateur représente un important pas en avant sur la feuille de route vers la neutralité carbone à l’échelle de l’entreprise.

3. Usage accru du groisil (verre recyclé)
Implantée dans une région comptant un grand nombre de transformateurs, de clients de longue date et de filiales du Groupe, l’usine de Moustier tire parti depuis de nombreuses années de différentes solutions de recyclage pour accroître la quantité de groisil utilisée dans la production de son verre. Pour ce nouveau verre float à moindre empreinte carbone, de nouvelles sources de groisil permettront d’augmenter de plus de 50% (2) la quantité de verre recyclé en production.

4. Recours aux énergies vertes
AGC compte accroître au maximum sa propre production d’électricité. En Belgique, le pays d’origine du Groupe, celle-ci a pu réduire considérablement son empreinte carbone grâce à la présence de panneaux photovoltaïques sur tous les toits de ses usines de production, sites administratifs et bureaux. AGC dispose même de sa propre éolienne sur son site de Seneffe, à quelques kilomètres de Moustier. L’usine de Moustier bénéficiera d’un nouvel apport d’électricité renouvelable fourni grâce à des installations sur site et hors site (dont une installation de cogénération (production combinée de chaleur et d’électricité ou PCCE) et des panneaux solaires).

5. Optimisation du transport entre les sites du Groupe pour les traitements de finition 
La logistique fait elle aussi partie intégrante de la stratégie holistique d’AGC. Afin de favoriser autant que possible les synergies entre production et finition de façon à réduire les opérations de transport et les émissions de CO2, l’assemblage en verre feuilleté pour la fabrication du verre de sécurité est réalisé sur le site de Moustier même, l’application des couches étant réalisée dans l’usine spécialisée de Lodelinsart située à 25 km à peine.

6. Optimisation du transport des produits finis
La situation stratégique de l’usine de Moustier lui vaut des distances de transport optimales pour la livraison des produits finis. Les régions environnantes – le nord de la France, les pays du Benelux et l’ouest de l’Allemagne constituent des territoires densément peuplés, totalisant des millions de clients se trouvant dans un rayon de moins de 250 km.

Le verre bas carbone se prête à de multiples possibilités de transformation

D’ici la fin 2022, le Groupe lancera sa nouvelle gamme de produits verriers float bas carbone, basés sur du verre float clair dont l’empreinte carbone a pu être réduite de plus de 40 % (par comparaison avec la valeur de référence d’AGC Glass Europe), à moins de 7 kg de CO2 par m2 pour le verre clair (épaisseur 4 mm). 
Ce verre float bas carbone sera utilisé dans les principales gammes de vitrages fonctionnels d’AGC :

  • verre de sécurité : gammes Stratobel et Stratophone
  • verre pour l’isolation thermique : gamme iplus
  • verre de contrôle solaire : gammes Stopray, ipasol et Energy

Ces nouveaux verres bas carbone offriront le même aspect, la même qualité et les mêmes performances techniques que les verres float classiques d’AGC. 

AGC compte généraliser l’expérience acquise à Moustier en étendant progressivement sa stratégie bas carbone à d’autres sites, à commencer par l’usine de Seingbouse en France début 2023. 

Davide Cappellino, Président de la division Architectural Glass Europe and Americas d’AGC, conclut : «Notre première gamme de verres bas carbone constitue un jalon important sur le trajet de décarbonisation d’AGC. Nous sommes très heureux de proposer à nos clients un verre qui, de l’extraction des matières premières à l’installation finale, génère environ 40 % de CO2 en moins que notre verre standard. C’est une réduction significative, et un grand pas en avant vers la neutralité carbone dans le secteur de la construction.»

 

(1) Par comparaison avec la référence AGC Glass Europe : FDES du Planibel dans la base de données INIES
(2) La quantité totale de groisil ajoutée dans le four float pour la production de verre clair est généralement d’environ 20 %.


VIDEO: AGC adopte une approche holistique de la durabilité pour produire du verre bas carbone.
https://youtu.be/pKMoa2oxjL0

Photos ci-dessous: © AGC Glass Europe

  • Gauche : L’usine de production d’AGC Glass Europe à Moustier en Belgique sera le premier site AGC à produire du verre bas carbone.
  • Droite : Davide Cappellino : Notre première gamme de verres bas carbone constitue un jalon important sur le trajet de décarbonisation d’AGC.


Partager cette page

AGC Glass Europe

Niels Schreuder
Public Affairs & Communication
Mobile: +32 497 621 595
Niels.Schreuder@agc.com

AGC Glass France

Valérie Vandermeulen
Tel : +33 1 57 58 31 50
valerie.vandermeulen@agc.com

AGC Glass Europe, un leader européen en verre plat

Basé à Louvain-la-Neuve (Belgique), AGC Glass Europe produit, transforme et commercialise du verre plat à destination des secteurs de la construction (vitrages extérieurs et décoration intérieure), de l’automobile et d'autres secteurs industriels (transport, énergie solaire et high-tech). Il est la branche européenne d’AGC, un leader mondial en verre plat. Employant environ 15.200 personnes, il dispose de plus de 100 sites industriels en Europe.
Pour plus d’informations : www.agc-glass.eu (site corporate), www.agc-yourglass.com (verre pour la construction), www.agc-automotive.com (verre pour l’automobile).