AGC Glass Europe projette un plan de restructuration sur son site de Seneffe


AGC Glass Europe a communiqué ce 12/01/2021, au conseil d’entreprise de son site de Seneffe (Belgique), son intention de réduire ses capacités de production et ses frais fixes au sein de son activité Transport & Industrial Vehicles (TIV). Ce plan vise à retrouver une profitabilité et à pérenniser l’activité. Une diminution des effectifs de 47 personnes, sur un total de 210 travailleurs occupés dans l’usine de Seneffe, est envisagée.

La section TIV de l’usine de Seneffe est spécialisée dans la fabrication de verre à destination du marché ferroviaire. Cette section souffre depuis de nombreuses années de performances industrielles insuffisantes, générant des pertes financières structurelles pour l’activité TIV d’AGC. En 2019, l’augmentation des volumes de production a permis malgré tout de générer un premier résultat financier positif. Mais l’année 2020 a marqué un tournant brutal et majeur pour la section TIV de l’usine, réduisant la demande marché sur le moyen terme.

L’impact du Coronavirus
La propagation mondiale du virus Covid-19 engendre une forte chute des marchés TIV en série comme en remplacement. Les constructeurs de véhicules ferroviaires voient leurs chaînes de production fortement ralenties par une crise aux multiples aspects (crise sanitaire, crise d’approvisionnements, etc.). Les opérateurs ferroviaires réduisent drastiquement le nombre de véhicules en service et leur maintenance afin de réduire leurs coûts de fonctionnement. Les donneurs d’ordres d’investissements dans le renouvellement de flottes de véhicules ferroviaires ont quant à eux reporté, voire annulé certaines acquisitions pour conserver des liquidités nécessaires à d’autres activités. 

L’impact d’une crise structurelle
Par ailleurs, de façon indépendante au virus Covid-19, les principaux opérateurs ferroviaires européens ont tendance à réduire leur commandes de vitrages en remplacement en raison de restrictions de dépenses. Certains grands opérateurs ferroviaires européens ont également subi des pertes de revenus ce qui les obligent à implémenter des programmes de réduction de coûts de façon pérenne.
Pour accélérer sa transition énergétique propre, l’Union Européenne annonçait 2021 comme l'Année européenne du rail, souhaitant promouvoir le transport ferroviaire. Si ce passage à une mobilité durable et intelligente se confirme, la fabrication et la rénovation de trains devrait augmenter en 2022 et 2023, générant une augmentation de la demande de vitrages estimée à partir de 2024.

Réorganiser pour faire face
Afin de résister à une telle contraction des marchés TIV jusqu’à cette reprise espérée en 2024, il est vital pour l’activité TIV d’AGC Glass Europe de réduire ses capacités de production à Seneffe et de parvenir par différents moyens à réduire ses frais fixes, afin de limiter ses pertes et donc son impact sur les résultats financiers du groupe.
L’usine de Seneffe emploie aujourd’hui 210 personnes et envisage de réduire ses effectifs de 47 personnes. Un plan social, ainsi que les mesures d’accompagnement s’y rapportant, seront examinés avec les différents partenaires concernés.



Partager cette page

AGC Glass Europe

Niels Schreuder
Public Affairs & Communication
Mobile: +32 497 621 595
Niels.Schreuder@eu.agc.com

Transport & Industrial Vehicles

Benoît Haegdorens
Mobile: +32 496 305 290
Benoit.Haegdorens@eu.agc.com

AGC Glass Europe, un leader européen en verre plat

Basé à Louvain-la-Neuve, AGC Glass Europe produit, transforme et commercialise du verre plat à destination des secteurs de la construction (vitrages extérieurs et décoration intérieure), de l’automobile et d'autres secteurs industriels (transport, énergie solaire et high-tech). Il est la branche européenne d’AGC, leader mondial en verre plat. Employant environ 16.000 personnes, il dispose de plus de 100 sites industriels en Europe, de l’Espagne à la Russie.
Pour plus d’informations : www.agc-glass.eu (site corporate), www.agc-yourglass.com (verre pour la construction), www.agc-automotive.com (verre pour l’automobile).